News > Cycle de conférences : Tournée européenne 2015

Article Details:

Participative democracy and civil dialogue

Cycle de conférences : Tournée européenne 2015

En vue des élections fédérales d’octobre prochain, le Nouveau mouvement européen suisse organise un cycle de conférences à travers tout le pays. De nombreuses personnalités politiques de premier plan débattront autour de sujets en lien avec l’intégration européenne lors de différentes conférences dans neuf grandes villes suisses.

Les candidats aux élections fédérales discuteront des rapports entre la Suisse et l’Europe sous l’égide d’un modérateur et répondront aux questions du public. A l’issue des débats, les participants auront la possibilité d’assister à une animation dispensée par des artistes locaux. Dans cette période d’incertitude dans le dossier européen, la population aura l’occasion de connaître les projets et intérêts de la classe politique sur ce sujet précis.

La question européenne paraît taboue dans la campagne pour les élections fédérales, bien que le destin de la Suisse sur son propre continent soit en jeu. Par sa tournée de conférences, le Nomes veut contribuer à briser ce silence qui nuit à la démocratie.

Dans leur forme actuelle, les accords bilatéraux ne sont plus viables. L’UE l’a répété à maintes reprises : sans un accord-cadre organisant la reprise et l’interprétation du droit européen, aucun nouvel accord ne pourra être conclu. Simultanément, les accords existants sont attaqués de toutes parts, notamment par les dispositions contre l’immigration adoptées en 2014. En effet, l’article inscrit dans la Constitution n’est pas compatible avec la libre circulation des personnes. Au cours de la prochaine législature, la Suisse devra donc trancher entre isolement et intégration.

Dans ce contexte, nous souhaiterions connaître les positions des candidates et des candidats, ainsi que celles de leur parti. Avons-nous besoin de la libre circulation des personnes et des autres accords bilatéraux? Si oui, devons-nous signer un accord-cadre? Ou serait-il préférable de réorienter notre relation avec l’UE, par un retour à un simple accord de libre-échange ou, à l’inverse, par une adhésion à l’UE, qui nous offrirait une participation pleine et entière? Telles sont les questions que le Nomes veut mettre sur le devant de la scène. Durant le débat, les candidats pour les élections d’octobre donneront leur avis: venez les écouter et nous faire partager votre opinion!

 

Pour voir le programme cliquez ici.

No comments

Your email will not be published
Cancel reply